Une odeur épouvantable m’envahit lorsque j’ouvris la porte de la salle d’attente ce jour-là. Un couple, tous les deux d’une soixantaine d’années, était assis, entourés de visages fermés et suppliants pour que je les emmène rapidement loin de là. Personne ne les connaissait au sein du cabinet médical où j’étais accueillie en tant qu’interne pendant…